samedi 15 octobre 2016

Lettres d'amour

 
Mireille Sorgue, Lettres à l'Amant,
Albin Michel, 2 volumes, 17 € chacun
On dirait que la presse bruisse de lettres d'amour ces jours-ci.
Le libraire aime l'amour et les lettres d'amour.
 
" M'éveillant aux disputes d'oiseaux, je bouge indécise encore, puis d'un seul retournement, de l'oubli je viens au jour des fenêtres. Alors je te rencontre, et je te reconnais.
Matin ! et j'aime cette heure neuve où mon amour balançant du rêve à la réalité, s'étonne de lui-même, se dénude et s'éprouve. Une lèvre extrême de nuit se dérobe; et la rumeur confuse de mes rives en sommeil se change en un silence pur. Je te retrouve. Ma bouche se sait promise. Une douceur s'amasse où des rires infusent. Ma chair à voix haute divague, et mes mains lentes t'invoquent sur la place à mon côté où je t'imagine dormant. Le temps sur notre accord se compose.
Un jour encore !
Un jour. Je ne me lève pas pour besogner, mais pour t'écrire. "
 
" J'ai assez le sentiment que le temps m'est compté (...) Il me semble qu'en t'écrivant, je pare au plus pressé. Ce travail-ci peut attendre, mais sais-je, si demain vient, sais-je si demain je vis ? Et ce remords que j'aurais à te quitter à mi-dialogue, ce remords que j'ai, que j'aurai : car nous n'en finirons pas de cette conversation-ci, et que t'aurai-je dit qui vaille, que t'aurai-je légué qui soit de quelque poids,
                   hors ces deux mots
                                 Mon amour
                                         qui ne te consoleront pas "
 
Mireille Sorgue était une jeune femme poète, née en 1967 et morte à l'âge de 23 ans,
laissant notamment ces deux volumes  (1985) d'incandescence pure.
 
 
 
                       
 

1 commentaire:

  1. Merci au Libraire de nous aiguiller sur ces lettres d'amour là...

    RépondreSupprimer