mercredi 9 mai 2018

Corot et la lecture

Des différents modèles ayant inspiré Jean-Baptiste Corot (1796-1875) exposés au musée Marmottan Monet à Paris, on ne sera pas surpris que le libraire choisisse ceux-ci.

Ces portraits sont tous liés à un objet de faible taille, de forme rectangulaire associant, au moyen d'une reliure ou d'un brochage, des feuilles de papier noircies de signes typographiques variés.
L'enchantement provoqué par ces signes couchés sur les pages est généralement tel que le sujet qui en prend connaissance est transporté dans un monde autre.
C'est indiscutablement ce qui arrive à ces jeunes liseuses dont l'une au moins (la Liseuse couronnée de fleurs ou La muse de Virgile) annonce les préraphaélites.
Le libraire, qui fait commerce de cet objet rectangulaire de faible taille ne peut garantir son efficacité magique à tout coup. Mais il a toujours bonne confiance dans ses
pouvoirs, même s'ils rendent parfois un peu mélancoliques.
Le catalogue de l'exposition Corot est disponible aux éditions Hazan, tandis que le magazine Connaissance des Arts publie un numéro hors série sur le même thème.
L'un et l'autre contiennent plein de signes et de reproductions de tableaux efficaces.
Foi de libraire.


Sébastien Allard, Corot. Le peintre et ses modèles,
Hazan, 192 pages, 29 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire