lundi 5 février 2018

Le Japon et ses fantômes

Lafcadio Hearn, Kwaidan, traduction
française et présentation de Jacques Finné,
José Corti, 254 pages, 21 €
Lafacadio Hearn (1850-1904) fut un drôle de citoyen du monde. Né en Grèce, élevé en Irlande totalement japonisé ensuite, après avoir traversé France, Martinique et Etats-Unis, il prit le nom de plume de Nakumo Koizumi.
Du Japon, il se fit l'étudiant et le messager en direction de l'Occident, fort ignorant de sa langue comme de sa culture et de son mode de vie. Un étudiant passionné, pas un tiède spécialiste, vite fasciné par les histoires étranges -- fantastiques ou merveilleuses ? -- que véhiculent les légendes nippones.
C'est une partie de ce trésor qu'il livra en 1904 dans un ouvrage inachevé mais qui lui valut le succès : Kwaidan (" Histoires singulières ").
Les fantômes, les goules, les fées, pas toutes gentilles, y font la ronde, sinon la loi. Avec l'aide du  traducteur Jacques Finné, on peut tirer de ces récits  la conclusion provisoire suivante : en Extrême-Orient, le surnaturel est parfaitement naturel.
Cette conviction suivra le libraire toute la journée et même au-delà.
Hearn/Koizumi

Aucun commentaire:

Publier un commentaire