vendredi 29 juillet 2016

Nostalgie des sciences

Georges Colomb, La Classe de sciences,
Armand Colin, 264 pages, 12,90 €
La nostalgie a de beaux jours devant elle.
Ainsi pense, du moins, le monde de l'édition. De plus en plus nombreuses sont les rééditions en facsimile des bons vieux ouvrages du bon vieux temps, jouant sur la corde sensible du lecteur.

La géographie et l'histoire sont particulièrement sujettes à ces remémorations. Mais ici, c'est un  manuel de sciences naturelles que reprennent à l'identique les éditions Armand Colin, leur premier éditeur en 1925.
Illustré de vignettes pédagogiques à la manière des meilleurs graveurs du XIXe siècle, ou des images d'Epinal, il est l'œuvre de Georges Colomb  (1856-1945), dont le nom est parfaitement oublié. Mais peut-être pas son pseudonyme : Christophe (pas le chanteur), l'auteur du Facteur Camembert, de L'Idée fixe du savant Cosinus et des Malices de Plick et Plock.
Ouvrage caractéristique de l'esprit de la IIIe République et d'une " science vertueuse ",
La Classe des sciences frappe par la simplicité de son organisation visuelle et textuelle destinées à développer le sens de l'observation des enfants. Les animaux des campagnes posent gentiment côte à côte sur les planches en pleine page. Les fossiles font de même. Sans omettre les plantes et leurs racines.
A propos de plantes, L'Atlas de poche des plantes des champs, des prairies et des bois à l'usage des promeneurs et des excursionnistes (1910) répond au même sentiment : " Les textes de ces livres, nous avertit son éditeur, rédigés dans un style de vulgarisation scientifique délicieusement suranné, sont exactement identiques à ceux de la publication originale. "
Reste que, ici, les planches en couleur sont de toute beauté et restituent, bien mieux que ne saurait le faire la photographie, le charme des plantes des bords de chemin, les plus humbles, les plus touchantes, les plus éphémères. Arrêtez-vous un instant devant la Moutarde des champs, le Compagnon blanc, le Bleuet, la Centaurée Jacée et tant d'autres. Et ouvrez les yeux.

Atlas de poche des plantes des champs, des prairies et des bois à l'usage des promeneurs et des excursionnistes,
Editions Le Bibliomane, 336 pages, 19,50



Aucun commentaire:

Publier un commentaire