jeudi 21 avril 2016

La littérature et l'idéal

Philippe Vilain, La Littérature
sans idéal, Grasset,
158 pages, 16,00 €
" Qu'en est-il donc pour la littérature française contemporaine ? Que vaut-elle réellement ? D'où vient que sa valeur suscite autant de polémiques ? Ne les provoque-t-elle pas elle-même, d'ailleurs, ces polémiques, ne faforise-t-elle pas un malentendu à son propos en ne distinguant pas clairement, par exemple, une littérature que l'on pourrait définir comme "littéraire ", créatrice, produite par la maîtrise technique et l'inspiration, et une littérature " commerciale ", prescrite par les goûts et les intérêts du temps, qui compose la majeure partie de sa production (...) "
                                      
                                      Philippe Vilain, La Littérature sans idéal


" La demande harcelante de grands écrivains fait que presque chaque nouveau venu a l'air de sortir d'une forcerie : il se dope, il se travaille, il se fouaille les côtes : il veut être à la hauteur de ce qu'on attend de lui, à la hauteur de son époque. Le critique, lui, n'en veut pas démordre : coûte que coûte il découvrira, c'est sa mission -- ce n'est pas une époque comme les autres -- chaque semaine il lui faut quelque chose a jeter dans l'arène à son de trompe (...) "
                                                                                                
                                                                                                Julien Gracq, La Littérature à l'estomac

Julien Gracq, La Littérature
à l'estomac, Corti, 74 pages,
11 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire