vendredi 29 avril 2016

Avoir vingt ans

Joëlle Tiano, George Sand a vingt ans.
S'affranchir, Au diable vauvert,
167 pages, 12,50 €
La collection " A vingt ans " des éditions Au diable vauvert (Vauvert, où est sise cette maison, est une commune du Gard), se propose d'interroger les vies d'auteurs célèbres à une période cruciale de leur existence. Si l'idée de " célébrité " présente visiblement quelque difficulté non surmontée (Marylin Monroe, Johnny Halliday et
JF Kennedy s'insinuant dans un catalogue où figurent Louis-Ferdinand Céline, Jean-Jacques Rousseau et Marcel Proust), vingt ans est certainement un bel âge pour une biographie. Un âge aussi auquel peuvent mieux s'identifier les jeunes lecteurs
Pour obtenir ce résultat, le principe est donc simple : reconstituer les années de formation  des " auteurs quand ils sont encore en fragilité et ne sont pas devenus des monstres sacrés ", selon l'expression du directeur de collection, Louis-Paul Astraud. Les narrer sans chichi ni effets de style, dans des phrases rédigées au présent et ne s'écartant pas trop du vocabulaire actuel (ainsi Charlotte Brontë  " accepte-t-elle un emploi " et George Sand " sait-elle la part de son état moral dans ses symptômes physiques ").

La collection " A vingt ans " compte 17 titres. Outre les monstres sacrés déjà cités, on y croise Boris Vian, Camus, Balzac, Nelson Madela ou encore Jean Genet. Les deux derniers monstres accueillis sont George Sand et les sœurs Brontë.

Stéphane Labbe, Les sœurs Brontë.
Au nom du père, du frère et de l'esprit,
Au diable vauvert, 165 pages, 12,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire