mercredi 27 avril 2016

Procès des choses

Charles Haquet, Bernard Lalanne,
Procès du grille-pain et autres objets qui
nous tapent sur les nerfs, Folio,
204 pages, 7,10 €
Georges Pérec l'avait bien dit : " Il y eut la lessive,
le linge qui sèche, le repassage. Le gaz, l'électricité, le téléphone. Les enfants. Les vêtements et les sous-vêtements. La moutarde. Les soupes en sachets, les soupes en boîtes. Les cheveux : comment les laver, comment les teindre, comment les faire tenir, comment les faire briller. Les étudiants, les ongles, les sirops pour la toux, les machines à écrire, les engrais, les tracteurs, les loisirs, les cadeaux, la papèterie, le blanc...", écrit-il dans Les Choses.
Ce n'est pas pour autant que la vie quotidienne et les objets sont restés tranquilles depuis ce temps. Pire : certains objets y ont mis du leur pour nous rendre la vie quotidienne encore plus quotidienne.
De ce point de vue,  il faut louer Charles Haquet et Bernard Lalanne, les auteurs de l'inoubliable Procès du grille-pain et autres objets qui nous tapent sur les nerfs, d'avoir su venger le plus large public des méfaits de la notice Ikea, des chaînes à neige, de la télécommande, du composteur à billets (qu'il faut retourner incessamment avant le compostage...), de la théière qui fait pipi. Sans parler de la housse de couette.
Extrait : " Les uns retournent la couette comme une chaussette et la déroulent afin qu'elle se retrouve à l'endroit sur la couette, les autres grimpent sur le lit et secouent l'ensemble au risque de tasser le garnissage d'un seul côté, ceux qui ont la chance de posséder une mezzanine y montent et s'aident de la balustrade. Un sondage réalisé en Grande-Bretagne montre que 46% des personnes interrogées utiliseraient cette méthode.
Pour atteindre les coins, certains poussent le courage jusqu'à s'introduire entièrement dans la housse suivant la technique du furet. (...) Mieux vaut ne pas agir seul : pendant que l'un explore les profondeurs, l'autre reste en surface et peut donner l'alerte en cas d'imprévu. "


Aucun commentaire:

Publier un commentaire