lundi 7 août 2017

Emily Dickinson, enfin au complet

Emily Dickinson, Poésies complètes,
traduit de l'américain par Françoise Delphy,
Flammarion, 1468 pages, 35 €
Je suis la petite " Pensée Sauvage " !
Je n'aime pas les ciels boudeurs !
Si le papillon traîne
Vais-je pour autant me tenir à l'écart ?

Si le Bourdon Pleutre
Reste au coin du feu,
Moi, je dois être plus résolue !
Qui transmettra mes excuses ?

Chère -- petite fleur, Surannée !
L'Eden, lui, aussi est suranné !
Les Oiseaux sont des compères désuets !
Le Paradis ne change pas son bleu.
Et moi non plus, petite Pensée Sauvage --
Personne ne me convaincra de le faire !

Ou encore, prémonitoire :
Pour faire une prairie prenez un trèfle et une seule abeille,
Un seul trèfle et une abeille,
Et la rêverie. La rêverie seule suffira,
Si on manque d'abeilles.

Emily Dickinson (1830-1886) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire