lundi 8 mai 2017

Lacarrière : en marche !

Jacques Lacarrière, Chemin faisant,
La Table ronde, 347 pages, 8,70 €
Les ouvreurs n'existent pas seulement au rugby ou sur les pentes neigeuses.
En littérature et dans les arts aussi, il y en a. Jacques Lacarrière (1925-2005) en faisait partie. Aussi a-t-il été l'un des premiers poètes en marche. Pas avant Rimbaud, ni avant Breton (" Lâchez tout... partez sur les routes "), mais en même temps que Nicolas Bouvier et bien avant nombre de marcheurs qui s'avèrent être plutôt des... suiveurs.
Voilà, du reste, ce qu'il avait lui-même répondu à l'un de ses admirateurs lui disant qu'il ferait un jour comme lui  : " A tous ceux qui m'ont écrit ainsi et qui parfois me questionnaient sur leurs itinéraires, je n'avais et je n'ai toujours qu'une seule réponse : ne reprenez pas mes sentiers, ne reprenez pas les sentiers des autres, inventez vos propres chemins. Ils seront ainsi votre découverte, ils auront la saveur, le bonheur de ce qu'on a choisi. "
Voilà un fier et ferme propos qui plaît au libraire.
Dans Le Pays sous l'écorce, En cheminant avec Hérodote et L'Eté grec, Jacques Lacarrière a exploré divers pays. Il a également fait l'éloge des jardins, en avant coureur, là aussi. Mais c'est aujourd'hui Chemin faisant que reprend au format de poche La Petite vermillon de La Table Ronde. On y trouve le conseil que donnait Lacarrière à son jeune lecteur et diverses invitations à fréquenter les chemins de rêve.
Une carte est jointe à l'ouvrage, histoire de s'y retrouver un peu dans la géographie réelle.
Bonne route !
Lacarrière en marche

Aucun commentaire:

Publier un commentaire