vendredi 25 août 2017

De quel côté regarde l'ange ?

Thomas Wolfe, Look Homeward Angel.
Une histoire de la vie ensevelie,
traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Singer,
Bartillat, 588 pages, 22 €
Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, chic ! voici sur l'étal du libraire un nouveau livre de Thomas Wolfe, vous savez, l'auteur souvent cité dans le dernier roman de Ron Rash, Par le vent pleuré (voir le billet du 22 août dernier).
Il y avait longtemps que l'autobiographie de Wolfe n'était plus disponible en librairie.
La dernière édition, traduite par Jean Michelet, remontait à 1982 (L'Âge d'homme). Look Homeward, Angel. A Story of the Buried Life portait alors le titre français de L'Ange exilé.
Il existait une autre traduction française de ce livre-clé. Mais elle était plus ancienne encore ; Pierre Singer l'avait signée en 1956 chez Stock puis, chez Seghers en 1968,. Elle s'intitulait Que l'ange regarde de ce côté.
Revoici, donc, Thomas Wolfe en librairie. Tout frais, tout pimpant. Sous une nouvelle traduction, probablement, puisque son roman autobiographique porte un nouveau titre. Un titre parfaitement exact au demeurant. Exact... dans la langue de Thomas Wolfe puisque Look Homeward, Angel. A Story of the Buried Life s'intitule désormais en français Look Homeward Angel. Une histoire de la vie ensevelie.
Mais qui est le traducteur de cette nouvelle version  sur l'étal du libraire ? Eh bien, ce n'est autre que Pierre Singer, le traducteur de Que l'ange regarde de ce côté, publié en... 1956.
Autrement dit, rien n'a été traduit de neuf dans cette neuve version. Sauf le titre, évidemment, qui a été révisé de fond en comble et traduit avec succès de l'anglais en anglais. La connaissance des langues fait d'étonnants progrès.
Enfin, tout n'est perdu : cette nouvelle édition reproduit pour sa couverture la maquette de l'édition américaine de 1929. Presque fidèlement : le sous-titre de Wolfe a été traduit en français. Le libraire s'agace de cette trahison.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire