mardi 31 janvier 2017

Lisez, écrivez : il en restera toujours quelque chose

Julia Kerninon, Une activité
respectable, La Brune, 60 pages, 9,80 €
" En lisant, en écrivant ", le titre du livre de Julien Gracq
a fait son chemin. Chez son propre éditeur, José Corti, d'abord, où une collection de ce nom a été créée et dans maintes réutilisations, comme dans les " classes de maître littéraires " qui réunissent ces temps-ci à Paris des écrivains en vue.
C'est assurément aussi la double activité de lire et d'écrire qui faufile le roman de Julia Kerninon et le récit autobiographique de Patrick Autréaux. Le premier parce que son auteur a été élevée par des parents fondus de livres ; le second parce que Patrick Autréaux, réchappé du cancer, devenu médecin, voulut également devenir écrivain.
La tonalité des deux ouvrages diffèrent grandement, bien qu'ils voient ensemble dans la lecture un havre. L'un et l'autre (autre nom de collection célèbre !) font en tous cas de la lecture et de l'écriture un sujet de livre, lui-même centré sur leur désir d'édition. Un sujet en boucle.
Patrick Autréaux, La Voix écrite,
Verdier, 138 pages, 16 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire