jeudi 13 octobre 2016

Jack London, héros du jour

Jack London, Romans, récits et nouvelles,
tomes I et II, sous coffret, Prix de lancement :
110 €

A la veille du centenaire de sa mort, le 22 novembre 1916, Jack London incarne le mythe de l'écrivain populaire, aventurier, bagarreur, grand voyageur et se vaut en même temps l'image, un peu plus terne, d'un auteur pour la jeunesse.
Croc-Blanc et L'Appel de la forêt, d'abord vendus comme des histoires d'animaux (donc, forcément comme des histoires enfantines) n'entrent pas pour rien dans ce contresens qui a la vie dure.
Toutes les grandes collections de poche proposent ces deux titres à leur catalogue, mais éditions et rééditions du Talon de fer, par exemple (on en compte au moins cinq versions en librairie à ce jour, toujours présentées comme des " découvertes " d'un texte " méconnu ") ; la traduction de plusieurs volumes de romans, nouvelles, récits autobiographiques et articles dans la collection
" Bouquins " depuis de nombreuses années ; la multiplication des traductions de textes réputés secondaires par de petites maisons d'édition, autant que la multiplication des versions de Martin Eden (une " nouveauté " de chez Folio !) ainsi que l'adaptation de ce chef-d'œuvre en bandes dessinées chez Futuropolis, n'ont pas suffi à laver Jack London de sa réputation d'auteur pour lecteurs adolescents.
Son entrée dans la Pléïade, en deux volumes sous coffret, qui en fera définitivement l'un des auteurs étrangers les mieux couverts par l'édition française, signera peut-être la fin de cette carrière paradoxale. Et sa nécessaire réorientation. Plusieurs biographies y participent à leur niveau. Le libraire ne se dérobera pas.

Olivier Weber, Jack London, L'Appel du grand ailleurs,
Paulsen, 350 pages, 56,00 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire