dimanche 1 mai 2016

Nouvelles du Poisson soluble

Joanna Concejo, Quand les groseilles seront
mûres, L'Atelier du poisson soluble, 20 €
Quand les groseilles seront mûres est paru à L'Atelier du poisson soluble en mars 2015. Le libraire a glané cet album dans le rayon avant d'éteindre les lumières, hier soir.
C'est l'histoire d'Henry, un vieil homme sur la fin de ses jours.  Un vieil homme qui ressemble à son chat quand il ronronne en fermant les yeux. Avec des mots tendres et remplis de teintes douces. Bleu clair, gris, groseille venus des crayons de couleur de Joanna Concejo.
Mais c'est peut-être surtout un éloge du dessin.
Du dessin spontané, qui procède, bien sûr, d'une pratique quotidienne, sans continuité nécessaire ou apparente entre les images. mais qui trahit une cohérence profonde chez le dessinateur. Son monde essentiel, où le silence joue son rôle.
Le libraire approuve.
Comme il approuve Une femme et un homme, qu'il glana le même soir quelques instants plus tard.

Allez savoir pourquoi il pense au poète Jules Supervielle en lisant cet album à la mise en page subtile et raffinée : dans un format à l'italienne, relié par le haut, comme un éphéméride en beaucoup plus grand, une femme et un homme dans un village se font face. Leurs maisons se font face. Leurs mots se font face. Très vite, le tout, village, personnages, maisons et mots prennent leur envol. C'est que la femme et l'homme se sont reconnus. Ils s'offrent des tas de choses. Des fleurs, des chansons et des mots à surprise. " Je suis là ", dit elle. " Je suis là ", lui répond-il. Et leurs maisons, c'est forcé, se mettent à fleurir.

Grassa Toro, Ana Yael, Une femme et un homme, (Image intérieure)
L'Atelier du poisson soluble, 17 € 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire