vendredi 20 mai 2016

L'art de traduire

Dante, La Divine comédie,
traduction et présentation par
Jacqueline Brisset, GF, 10,20 €
Le librairie aimait bien la traduction de La Divine comédie par Jacqueline Brisset.
Elle allait comme ceci pour le chant I de L'Enfer, avec son fameux premiers vers :

" Au milieu du chemin de notre vie
je me retrouvai par une forêt obscure
car la voie droite était perdue.
Ah dire ce qu'elle était est chose dure
cette forêt féroce et âpre et forte
qui ranime la peur dans la pensée ! "

Ce qui donne sous la plume de Danièle Robert, nouvelle traductrice  :

" Etant  à mi-chemin de notre vie,
je me trouvai dans une forêt obscure;
la route droite ayant été gauchie.

Ah ! combien en parler est chose dure,
de cette forêt rude et âpre et drue
qui à nouveau un effroi me procure ! "

Le libraire, n'étant pas friand de chicanes ce soir, indique prudemment que la première est publiée par GF Flammarion ; et que la seconde vient de paraître chez Actes Sud, dument précédée, elle aussi, d'une préface et suivie de notes expliquant les partis-pris de la traductrice.

Dante Alighieri, Enfer, traduit de l'italien, préfacé
et annoté par Danièle Robert, édition bilingue,
Actes Sud, 25 €




Aucun commentaire:

Publier un commentaire