lundi 25 septembre 2017

Vita la jardinière

Vita Sackville-West, Journal de mon jardin,
traduit de l'anglais et préfacé par Patrick
Reumaux, illustrations Arthur Harry Church
et Xavier Carteret, Klincksieck, 386 pages,
17,50 €
L'excellente collection " De Natura Rerum " que publient les éditions Klincksieck, plusieurs fois approuvée par le libraire, s'enrichit d'un nouveau titre : Journal de mon jardin, de Vita Sackville-West (1910-1982). Femme de lettres anglaise à l'exubérance attachante, comme dit son éditeur, de nombreux romans signées d'elle sont disponibles en français. Aussi était-il amplement justifié, au milieu des redites et des republications abusives, 
de présenter une autre facette de la tendre amie
de Virginia Woolf : Vita, la jardinière.
Elle opéra dans le jardin du château de Sissinghurst et tira de sa pratique des chroniques consacrées à ses fleurs préférées et à toutes sortes de considérations relatives aux serres, aux haies, au sens de la couleur, aux jardins miniatures.  Son livre suit les
saisons, comme il se doit,
 et marie l'horticulture à  la littérature.
Pour faire naître le livre que nous avons aujourd'hui en main, tout le monde a produit un travail impeccable : son auteur, son traducteur (Patrick Remaux), ses illustrateurs (impossible de résister à aussi poétique couverture). Mais aussi, le libraire le signale,  l'éditeur et son imprimeur. Voilà qui nous venge de divers travaux  légèrement sabotés, carrément cochonnés, non ?

Vita Sackville-West

Aucun commentaire:

Publier un commentaire