mercredi 8 mars 2017

Journée des femmes

Christine Bard, Sylvie Chaperon,
Dictionnaire des féministes, PUF, 32 €
En cette journée mondiale de la femme, le libraire ne fera pas les choses à moitié (est-ce dans ses habitudes, franchement ?) Il a d'abord repéré un Dictionnaire des féministes que proposent les éditions des PUF. L'ouvrage concerne la France et couvre la période XVIIIe-XXIe siècle. Il est dirigé par Christine Bard et Sylvie Chaperon, dans l'esprit universitaire propre à l'éditeur. Fort de 195 collaborateurs et collaboratrices, il inclut les thématiques les plus récentes, comme  s'y emploie Caroline Dayer dans un esprit non moins militant. Sous les pavés, le genre, est le titre de cet essai au ton indigné.
Dans " un manifeste pour une éducation fémi-      niste ", Chimamanda Ngozi Adichie, romancière  nigériane, déjà auteur de Nous sommes tous des féministes (Folio) se tourne, pour sa part, vers les plus jeunes générations.
Elle avance quinze suggestions destinées à transmettre une éducation féministe.
Jessica Bennett, elle, a créé un groupe de combat (un fight club, en français corrigé par son éditeur) contre le sexisme ambiant. L'humour est très présent dans l'entreprise de cette journaliste new yorkaise. Son manuel de survie a été déclarée " arme de pointe dont les femmes avaient besoin " car il examine des situations très concrètes en milieu professionnel, dans les soirées, les familles et ainsi de suite. Beaucoup d'exemples que contient son livre sont néanmoins très américains.

 
Caroline Dayer, Sous les pavés, le genre,
L'Aube, 94 pages, 10 €
Chimamanda Ngozi Adichie, Chère Ijeawele,
Gallimard, 78 pages, 8,50 €
Jessica Bennett, Le Fight club féministe,
Autrement, 295 pages, 17,90 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire