dimanche 27 novembre 2016

Le Mexique et ses artistes s'exposent

Mexique1900-1950. Diego Riviera, Frida Kahlo, José
Clemente Orozco et les avant-gardes,
RMN, 344 pages, 45 €
Le Grand Palais, à Paris, abrite jusqu'au 23 janvier prochain une exposition consacrée aux artistes mexicains de la première moitié du XXe siècle et intitulée " Mexique des Renaissances ".
Pour André Breton, " le Mexique était le lieu surréaliste par excellence " et l'on connaît ses liens avec les deux principaux animateurs de la peinture et des idées dans le Mexique des années 1940 : Frida Kahlo (1907-1954) et Diego Riviera (1886-1957).
Ce sont naturellement eux que l'on retrouve au centre de cette exposition et du livre qui l'accompagne. Ce sont aussi des artistes moins connus en Europe, mais qui attestent d'un grand bouillonnement créatif, plastique et idéologique.
Après que nombre des artistes mexicains exilés furent rentrés dans leur pays (beaucoup s'étaient fixés à Paris), ils cherchèrent à y développer leur propre avant-garde en s'appuyant certes, sur la tradition nationale, mais en tournant également leurs regards vers l'avenir en produisant, par exemple, un
" muralisme " aujourd'hui réputé dans le monde entier.
C'est ce double mouvement, de l'Europe vers l'intérieur du Mexique, de l'école de Paris à l'école mexicaine et du passé vers le futur, que permet de saisir le " Mexique des Renaissances ".
Une chronologie, une bibliographie des artistes exposés et une bibliographie concluent ce plantureux catalogue.
Le libraire signale que les jeunes lecteurs pourront se familiariser avec Frida Kahlo grâce à l'intelligent album de Sébastien Pérez (pour le texte) et Benjamin Lacombe (pour l'illustration) : Frida. Il a été fait appel à la correspondance de l'artiste pour enrichir ce texte et la rendre aussi vivante que proche.
Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe, Frida,
Albin Michel, 72 pages, 25 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire