jeudi 29 septembre 2016

Maurice Sendak : encore !

Maurice Sendak, Loin, très loin, traduit par
Françoise Morvan, MeMo, 54 pages, 15 €
Maurice Sendak est surtout connu dans la littérature enfantine pour  Max et les Maximonstres.  Mais, après celle de La Fenêtre de Kenny, la republication chez MeMo de deux pépites originellement parues dans les années 1950 montre que Maurice en avait  bien davantage sous le pied.
Loin, très loin dont il est l'auteur du texte et de l'illustration, est un petit chef-d'œuvre d'humour rêveur. Le jeune Martin fait équipe avec un chat, un cheval et un moineau pour se rendre au pays où ... nous ne voulons pas révéler où.
Un trou, c'est pour creuser associe très étroitement le texte de Ruth Krauss et les illustrations gorgées de tendresse de Maurice Sendak. C'est comme un dictionnaire illustré des choses les plus définitivement drôles, et fondamentalement simples, que l'on peut faire ou observer dans le cycle de la vie. " Les orteils, c'est pour danser dessus " ; " Un château, c'est pour construire avec du sable " ; " La boue , c'est pour sauter dedans, glisser dedans et crier youplaboummyouplaboum ".
Vérités implacables.
Le texte a été traduit par Françoise Morvan et il est encore à souligner la qualité des traducteurs que s'est toujours valu Sendak en français : d'Armel Guerne à Pierre Leyris, en passant par Bernard Noël.


Petite biographie de Maurice Sendak

" Benjamin d'une famille de trois enfants, d'origine hongroise, Maurice Sendak est né à New York dans le quartier populaire de Brooklyn. Dès l'âge de neuf ans, il crée et illustre, avec l'aide de son frère Jack, des livres pour les enfants. En 1951, début de sa carrière professionnelle, Maurice Sendak fait publier plus de soixante ouvrages par le suite.
Maurice Sendak bouscule les traditions du livre pour enfants aux Etats-Unis. Il fit l'objet de violentes attaques lors de la parution en 1963 de Max et les maximonstres. On lui reprochait de mettre en scène des images violentes et de remettre en question l'autorité des parents. Depuis, ce chef-d'œuvre est un des best-sellers de la littérature enfantine.
Il a reçu en 1970 le prix Hans Christian Andersen pour l'ensemble de son œuvre et restera l'un des plus talentueux illustrateurs de son époque.
Maurice Sendak s'est éteint le 8 mai 2012 à l'âge de 83 ans (...) "
(www.ricochet-jeunes.org)


Ruth Krauss, Maurice Sendak,
Un trou, c'est pour creuser, traduit par
Françoise Morvan, MeMo, 32 pages, 14 €
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire