samedi 23 juillet 2016

Eloge de la vache et de la poule

Christian Laborde, La Cause des vaches,
Editions du Rocher, 144 pages, 15 €
Le libraire va, dès qu'il le peut, cheminer dans les proches montagnes.  Et ses promenades sont l'occasion de fraterniser avec elles, les vaches, de toutes races qui, par chance, paissent dans les prés alentour. (Arthur Rimbaud : " Le soir ? Nous reprendrons la route / Blanche qui court / Flânant comme un troupeau qui broute, / Tout à l'entour ")
Comment dès lors ne fraterniserait-il pas, le libraire, avec la cause que défend aujourd'hui Christian Laborde contre l'élevage intensif :
" 1000 vaches, 750 génisses arrachées aux prairies, privées de la compagnie des piafs, menottées, entravées, incarcérées sous l'infernale tôle d'un hangar sans fin, la tête coincée entre des barreaux d'acier, les sabots pourrissant sur le ciment souillé, le ciel jamais : pauvres bêtes !  Horrible la vie qu'on leur impose. Atroce la mort qu'on leur réserve. "
Dès qu'il le peut le libraire va aussi cheminer le long des fermes où habitent des poules de toutes races.
Comment, dès lors, ne fraterniserait-il pas avec ces ravissantes compagnes des campagnes ? Dans Tout pour ma poule, Elise Rousseau a réuni  à l'attention des " amateurs de poules, éleveurs de poussins, ramasseurs d'œufs, gourmets du coquetier " une somme de connaissances pratiques, éthologiques et esthétiques propres à donner la dignité qu'elles méritent à ces (souvent) mal-aimées. " Leur joie de vivre, affirme Elise Rousseau, rend la gaieté aux déprimés, leur optimisme fait fuir les idées noires des plus défaitistes, leur vivacité réveille les plus engourdis. ", La poésie en marche, quoi.

Elise Rousseau, Tout pour ma poule,
Delachaux Niestlé, 176 pages, 17,50 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire