vendredi 27 mai 2016

Mémoire, mon beau navire

Troels Donnerborg, Jesper Gaarskjaer,
L'Homme qui se souvient de tout, traduit du
danois par Marie Louise Albers, Premier
Parallèle, 98 pages, 12 €
Alors que l'Euro de football va bientôt battre son plein, alors que nous en entendrons beaucoup parler, il existe un autre genre de compétition : le championnat du monde de la mémoire (on se souvient que le dernier titre a été décerné au mois de décembre dernier).
Le " mnémiste " qui a fondé ce tournoi se nomme Tony Buzan et l'actuel champion de France s'appelle Sébastien Martinez. Quel est le nom de l'actuel champion du monde ?
Le libraire l'a oublié.
Aussi, s'est-il précipité sur ces deux ouvrages consacrés à l'art de se souvenir de tout, où sont décrits les secrets des fortiches de la mémoire. Il en a immédiatement retenu qu'imagination et attention sont la base des futurs succès en cette matière. Voilà pour les fondamentaux. Mais pour devenir infaillible, il faudra, bien sûr, aller plus loin et s'initier à quelques petits secrets supplémentaires.
D'où ces deux modestes suggestions de lecture et ce poème d'Apollinaire :

Mon beau navire, ô ma mémoire
Avons-nous assez navigué
Dans une onde mauvaise à boire
De la belle aube au triste soir.


Sébastien Martinez, Une mémoire infaillible,
Premier Parallèle, 158 pages, 16 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire