samedi 17 octobre 2015

Bonnes nouvelles


Elles sont éparpillées... mais il y en a.
Comme celles-ci :
Pour la première fois depuis leur apparition, selon le magazine en ligne Archimag, " les livres électroniques enregistrent une très forte baisse de leurs ventes aux Etats-Unis : - 10,1 % au cours des cinq premiers mois de 2015 par rapport à la même période l'année précédente. Selon l'Association of American Publishers (AAP), cette baisse représente une valeur de 610 millions de dollars (540 millions d'euros). "
En France, les versions numérisées des livres ne représentaient en 2014 que 1,6% en valeur des ventes de détail de livres, selon le Syndicat national de l'édition. (Et encore ce chiffre ne tient-il pas compte de la demande institutionnelle, c'est-à-dire des achats des bibliothèques publiques. En bibliothèque où, selon Lionel Dujol, secrétaire adjoint chargé du  numérique à l'Association des Bibliothécaires de France, interrogé par Archimag " le coût unitaire d’un prêt de livre numérique par rapport à un livre papier est jusqu’à quatre fois plus élevé ! ". )

L'autre bonne nouvelle n'a strictement rien à voir avec la première.
Elle tient tout entière dans le titre du dernier livre de Diane Ducret, l'auteur de La Chair interdite  (Albin-Michel) et de Femmes de dictateurs (Perrin) : L'homme idéal existe. Il est Québécois.
Même s'il préfère la première partie de ce titre à la seconde, le libraire vichyssois y puise un certain réconfort.
Diane Ducret, L'Homme idéal existe.
Il est Québécois, Albin-Michel,
185 pages, 15 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire