dimanche 31 décembre 2017

Eloge de la cabane

Marc Augé, Qui donc est l'autre,
Odile Jacob, 315 pages, 24,90 €
" La cabane, ce n'est pas pour habiter, mais pour faire : le bûcheron, le pêcheur, le chasseur peuvent utiliser une cabane. Elle n'autorise le rêve, n'éveille les sensations que si elle sert ; les enfants l'ont compris et n'inventent des cabanes que pour jouer des rôles. En sens inverse, les lieux hautement fonctionnels (les résidences, les bureaux, les voitures) sont parfois l'objet de tentatives de miniaturisation qui essaient de leur donner l'aspect d'un espace personnel et ludique. L'atelier du bricoleur au sous-sol du pavillon de banlieue, la machine à café avec son sucrier sous les photos de famille et les cartes postales dans le bureau de la secrétaire, la boîte à gants dans la voiture, avec sa lampe torche et sa carte routière, et sur le dessus de laquelle somnolent, sous la dernière vignette fiscale, un roman et une paire de lunettes, se donnent des allures de cabane : approximatifs, métonymiques, un peu tragiques, ces morceaux d'espace sont des coins cabanes, comme il y a des coins cuisines. "
Avec cet extrait de Qui donc est l'autre, de Marc Augé, que viennent de publier les éditions Odile Jacob, le libraire vous souhaite une bonne fin d'année dans vos cabanes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire