dimanche 25 juin 2017

William Blake et Georges Bataille

William Blake, Le Mariage du ciel et de l'enfer,
traduit de l'anglais par Jean-Yves Lacroix,
édition bilingue, Allia, 80 pages, 3,10 €
Dans leur mini-collection à 3,10 €, les éditions Allia publient une nouvelle traduction du Mariage du ciel et de l'enfer, de William Blake (1757-1827). S'il est un personnage qui pourrait entrer dans la catégorie bien française des  poètes maudits, c'est William Blake. "En France, le peintre visionnaire, le poète William Blake n'est connu et apprécié que depuis peu et d'un petit nombre ', remarquait déjà Georges Bataille dans La Littérature et le mal. La situation n'a pas vraiment changé depuis 1957 où il écrivait, et rares sont par exemple, les œuvres peintes ou gravées par Blake visibles ici.
Il faut dire qu'on n'entre pas chez cet inspiré, qui
créa une mythologie personnelle pleine d'anges, de Princes de la lumière, de bêtes sauvages, de figures surgies d'une cosmogonie imaginaire. comme chez n'importe quel prosateur facile.
Il fit souvent scandale dans les rues de Londres par ses idées politiques favorables à la Révolution française et par son apologie de la liberté sexuelle. Pour neutraliser un tel énergumène, on le déclara insensé, incohérent, illuminé. Christine Jordis,
il y a peu, a fait justice de la légende de la folie de Blake dans un bel essai : William Blake ou l'infini (Albin-Michel).
En vérité, il " donna aux visions de son génie poétique le pas sur la réalité prosaïque du monde extérieur " (Bataille, encore).
Le Mariage du ciel et de l'enfer, traduit en leur temps par Charles GrolleauAndré Gide ou Pierre Leyris, et retraduit ici par Jean-Yves Lacroix, est sans doute le poème le plus souvent cité. On y trouve des sortes de sentence qui ont malgré tout fait le tour du monde : " Faible en courage, fort en ruse. " "Les tigres de la colère sont plus sages que les chevaux du savoir. " " Le Bien est le Ciel. Le Mal est l'enfer. "
Quant à Georges Bataille, plusieurs fois cité dans ce billet, il fait l'objet d'un " essai gra-            phique " aux éditions Max Milo intitulé Comprendre Bataille. L'auteur du texte est Olivier Koettlitz. Les illustrations sont de Nathalie Grall.

Olivier Koettlitz, Nathalie Grall,
Comprendre Bataille, Max Milo, 252 pages, 18 €



Aucun commentaire:

Publier un commentaire