lundi 16 janvier 2017

Esprit es-tu là ?

François de Groiseilliez, L'Art de devenir député
et même ministre par un oisif qui n'est ni l'un
ni l'autre, Librio, 110 pages, 3 €
Cela s'appelle-t-il rentrer sur les chapeaux de roue ? Les lecteurs du blog jugeront. Nous avons trouvé ceci :
" Les champs électoraux se sont immortalisés par plus de défaites que de victoires. Que de vertus rares ne les ont traversés avec amertume ;! Que de réputations brillantes y ont trouvé leur tombeau ! Que de talents, dont à l'avance on assurait le triomphe, y ont vu s'évanouir leur prestige trompeur ! Que der fortunes y ont été inutilement dévorées par les frais de la guerre ! Des champions terrassés et pour toujours mis hors de combat, des armes brisées, des masques arrachés du front de l'hypocrisie, des brochures déchirées, des journaux ensanglantés, le fouet du ridicule achevant les vaincus, et quelquefois même sévissant contre les vainqueurs, voilà souvent le triste spectacle qu'offre aux yeux de la France affligée le champ de bataille d'une élection. "
Ces lignes sont signées François de Groiseilliez, qui naquit en 1807 et mourut en 1887 (oui, il y a fort, fort longtemps) et dont le libraire n'avait oncques entendu parler. Son livre est intitulé L'Art de devenir député et même ministre par un oisif qui n'est ni l'un ni l'autre. Il paraît dans la collection Philosophie de chez Librio. Le libraire hésite à le classer au rayon humour. Demandez-lui.
Au rayon philosophie, et nulle part ailleurs, vous trouverez un plaidoyer en faveur de Schopenhauer (1788-1860) par Michel Houellebecq qui nous révèle être tombé raide dingue un jour à la bibliothèque de l'auteur du Monde comme volonté et comme représentation (1819) " En quelques minutes, tout a basculé. " Les éditions de L'Herne proposent le coup de foudre.

Michel Houellebecq, En présence de
Schopenhauer, L'Herne, 94 pages, 9 €


Aucun commentaire:

Publier un commentaire