jeudi 25 août 2016

In Memoriam Michel Butor

 
Michel Butor est décédé hier, 24 août.
Le librairie ne saurait s'en sortir devant son œuvre multiforme
et d'une inconcevable abondance
 par quelques mots rapidement esquissés.
A l'évocation de son nom, tous se rappelleront le "nouveau roman". 
Mais le libraire a un autre souvenir,
qui remonte à dix ans : cette belle suite de poèmes,
Don Juan en Occitanie,
éclairée par de magnifiques lavis de Colette Deblé.
Lisons (et faisons silence un peu) :
 
Il vente mon cœur autrefois
déchiré je blêmissais excommunié
trêve au retour audacieuse
élancée Rosaline surprise nue
par Frédéric Bazille en 1863
muse des cèdres tes mélodies
tes gentillesses tes hanches m'ont imprégné
m'ont enflammé conquis et maintenant
festin des bruyères viens
m'asperger m'emplir à perte d'âme
 
 
.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire