jeudi 28 janvier 2016

Langue française : il y a du taf


Affiche du Ministère de la Culture
et de la Communication
Du 12 au 20 mars 2016, les libraires de France sont conviés  à participer à la Semaine de la langue française et de la francophonie.
Le libraire se lèche les babines.
A vrai dire, il lui semble être de plain pied et à temps complet un animateur de la langue française et de la francophonie.
Seulement, pardon, il y a du taf !
Le libraire n'a de cesse de prévenir les éditeurs contre la mode, essentiellement anglophone, des titres non traduits et qui n'élèvent en rien le niveau des foules en anglais.
(Peut-être faudrait-il améliorer les contrats des traducteurs afin qu'ils traduisent les titres aussi. Ou bien apposer sur les couvertures la mention :  " traduit de l'anglais sauf le titre ". C'est une proposition. ) 
Pour le plaisir (for the fun), quelques exemples tout frais, relevés en rayon chez tous éditeurs :
Before, After, traduit de l'anglais
sauf le titre par
Alexia Barat Hugo

City on Fire, traduit de l'anglais
sauf le titre par
Elisabeth Peellaert

Someone, traduit de l'anglais
(Etats-Unis) sauf le titre par
Cécile Arnaud


Bohemian Flats, traduit de l'anglais
(Etats-Unis) sauf le titre par
Marc Auligny

Wonder lover, traduit de l'anglais
(Australie) sauf le titre par
Patricia Barbe-Girault

Aucun commentaire:

Publier un commentaire