dimanche 28 janvier 2018

La cusine auvergnate et la cuisine des mots

Serge Camaille, La Cuisine auvergnate,
Magasin pittoresque, 126 pages, 5,90
Excellent conseil pour un dimanche d'hiver, cette cuisine auvergnate. Le livre est léger. Les soupes et entrées, les poissons, suivis des plats et, enfin, des desserts : tout est dans l'ordre. Truites mélancoliques ou gigot brayaude ; patranque ou pounti ; millard aux cerises ou cornet de Murat, les noms des plats proposés est, lui aussi, du côté des poètes arvernes. Il n'est qu'à passer à l'action. Les recettes sont très simples sur le papier. Ah, oui, l'option semble bonne.
Reste cette petite curiosité que constitue le nom de l'éditeur de La Cuisine auvergnate : Magasin pittoresque
Sans doute un clin d'œil au Magasin pittoresque, fondé au XIXe siècle par Edouard Chartron sur le modèle des... magazines anglais. C'est-à-dire des dépôts, non pas de marchandises (quoique), mais d'informations en tous genres.
Ce magasin/magazine se vendait deux sous ou trois le numéro.
Et voilà à quoi conduit la cuisine des mots. Bon appétit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire