vendredi 23 juin 2017

David Hockney à Vichy

Où sommes-nous, où sommes-nous ? Plus exactement où se trouvait le peintre David Hockney lorsqu'il peignit cette rangée d'arbres, ces chaises jaunes (dont l'une est dérisoirement vide), cette perspective herbue ?
Mais... , bon sang c'est bien sûr, à Vichy ! Dans le Parc des Sources, même, qui donne son titre au tableau, peint en 1970.
Voici son histoire, relatée sur son site en français http://davidhockney.online.fr/ :
 " Hockney découvre Vichy en 1968. Pendant plusieurs années, il revient périodiquement dans cette ville d'eaux où le fascine ce parc, peigné au brin d'herbe près et dans lequel les jardiniers ont conçu une fausse perspective d'arbres  pour rendre la parc plus long qu'il n'est réellement. En avril 1970, il réalise une série de photographies qui constitueront le matériau de son futur tableau. Peter Schlesmger et Ossie Clark posent pour la composition (...). La perspective outrée que génère la taille des frondaisons, le mutisme; la pose inhabituelle des deux personnages de la scène, confèrent à l'œuvre un sentiment d'étrange étrangeté. C'est ce sentiment qu'évoque Hockney lorsque, à son propos, il parle de forte connotation surréaliste. Au début des années dix, Giorgio de Chirico avait systématisé l'usage de telles constructions spatiales pour accroître le mystère de ses œuvres. "
Le tableau mesure 214 x 305 cm. Cécile, au rayon livres d'art de la librairie, la repéré en pages 148-149 du catalogue qui paraît pour la rétrospective que le Centre Pompidou consacre au peintre britannique. Le voici :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire