vendredi 8 juillet 2016

Deux récits intimistes

Pierre Bergounioux, Cousus ensemble,
Galilée, 66 pages, 14 €
... mais pas nombrilistes. Dans Cousus ensemble, Pierre Bergounioux s'interroge sur les moments de grâce parfaite qu'il a pu connaître dans son existence. Et très vite pose le diagnostic qu'ils furent, si on pouvait les coudre ensemble, d'une étoffe  très éphémère et très inexplicable.
Sur le ton de la confidence, qui n'exclut pas la gravité ni ne gomme l'existence du monde extérieur, Bergounioux reprend et reprend de nouveau sa phrase longue et riche pour recouvrer par l'esprit ses moments de bonheur dans la petite enfance et plus tard et s'apercevoir que, mis bout à bout dans la totalité de sa vie, ils n'ont guère occupé davantage que " l'espace d'une matinée ".
Ecrit dans un jardin, ce sont quelques pages rééditées
de Marguerite Yourcenar. Quelques pages consacrées
à l'air et au feu, à la terre et à l'eau, comme dans le signe alchimique. Quelques pages prélevées au grimoire de la nature pour dire, là aussi, quelques instants privilégiés,
des " instantanés ", pressés de passer comme la flèche ou la flamme de quelques oiseaux. " L'espace d'un déclic ". 


Marguerite Yourcenar;
Ecrit dans un jardin,
Fata Morgana, 10 €



Aucun commentaire:

Publier un commentaire