samedi 16 décembre 2017

Kaliméra-Bonjour

Nicole Dubois-Tartacap, Kaliméra. Séjours et
songes en terre grecque, Transboréal,
426 pages, 13,90 €
Le regard du voyageur assidu n'est pas aussi superficiel que celui du touriste pressé, celui qui avale les kilomètres sur les autoroutes ou à travers les nuages. Au fil des séjours, il se perfectionne -- dans la connaissance de la culture, de l'histoire, de la langue du pays dans lequel il aime revenir. Il a même ses habitudes -- dans les transports et sur place où il s'est créé des coins favoris : l'habitude n'a pas que des mauvais côtés. Mais il n'habite toujours pas ; il se trouve, vis à vis des lieux et des gens, dans la situation du connaisseur, de l'amateur, de l'admirateur.
Il semble que c'est de ce regard bien informé, chaleureux et passionné que procèdent les " séjours et les songes " de Nicole Dubois-Tartacap en terres grecques. Kaliméra est le titre de son livre en même temps que l'un des premiers mots que l'étranger apprend de la bouche de ses hôtes : bonjour !. Et Nicole Dubois-Tatacap l'a entendu prononcer de Monemvasia (le village natal du poète Yannis Rítsos et du vin de Malvoisie) à Nauplie, d'Epidaure à Thèbes. Elle a entendu les chants des îles et le rébétiko ; elle a vu les yeux de diamant noir des Maniotes, comme vous pourrez les voir en parcourant les terres au sud de Sparte.
C'est d'un regard très voisin qu'étaient nées, il y a peu, les observations et les réflexions de Philipe Lutz dans Îles grecques mon amour (Médiapop éditions) qui, comme son titre le laisse entendre, est consacré à ses vadrouilles répétées dans les Cyclades.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire