lundi 29 décembre 2014

Le temps des Mayas

Négligée jusqu'au XIXe siècle, la civilisation Maya se vaut depuis une croissante curiosité parmi un public de plus en plus large.
Ainsi, le catalogue publié à l'occasion de l'exposition qui se tient au musée du quai Branly à Paris, figure parmi les succès du mois de décembre.
Les 380 objets exposés s'y trouvent reproduits et annotés. Beaucoup d'entre eux datent de la période dite du classique récent (600-800 apr. J.C.).
Figures humaines, pierres gravées ou sculptées, bijoux, vases et coupes, objets de cultes et funéraires, les spécialistes comparent leur esthétique à celle des Grecs. Mais on peut les apprécier pour eux-mêmes.
Les Mayas fascinent encore pour leur maîtrise du calcul et l'exactitude de leurs observations astronomiques. Ces admirateurs des astres n'en étaient pas moins de farouches guerriers.
Les études menées sur leur empire, leurs différentes groupes et leurs vingt-huit langues permettent de s'en faire une idée de plus en plus précise, malgré la disparition de nombreux vestiges.

Le catalogue existe dans deux formats : relié (24,5 x 29 cm, 49 €) et broché (20 x 18,50 cm,18,50 €)

Mayas. Révélation d'un temps sans fin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire