mercredi 8 novembre 2017

Vivent les sciences naturelles et aussi la licorne !

Quel futur sans nature ?, Muséum d'histoire
naturelle, 80 pages, 7,50 €
Les sciences naturelles seraient-elles dépassées ? Verraient-elles le " grand dictionnaire de la nature " se refermer devant le naturaliste ? Le végétal, le minéral et l'animal, qui sont ses objets d'étude, se trouveraient-ils nommés (par les médias et les décideurs) dans un autre vocabulaire -- celui de l' "écologie ", par exemple, plus au goût du jour, moins suranné que les  " leçons de choses " ?
Ceci entraînerait-il une perte d'influence dommageable aussi bien à la nature elle-même qu'à l'humanité ?
C'est cette anxiété multiforme qui semble animer la déclaration lancée par une quinzaine de signataires sous la houlette du président du Muséum national d'histoire naturelle, Bruno David.
 " Le rôle clé de de l'histoire naturelle dans le contexte actuel impose donc d'enrayer la perte de vitesse attestée de son enseignement et de la pédagogie du terrain depuis quarante ans du niveau élémentaire jusqu'au cursus universitaire ", affirment les auteurs.
Leur manifeste est bilingue, français-anglais, et s'accompagne de quelques unes de ces merveilleuses planches de coquillages, de pierres, de plantes et d'animaux qui font l'une des richesses des collections conservées au Musée.
La collection " L'œil curieux ", animée par la Bibliothèque nationale de France, a pour sa part choisi de défendre dans un nouveau livret une autre sorte d'animal. Un animal fabuleux : la licorne. Longtemps tenue pour un " vrai " animal, hantant les forêts du Moyen-Âge et existant déjà pour les auteurs de la Bible, la licorne n'a plus aujourd'hui qu'une existence imaginaire. C'est-à-dire une existence en marge des sciences naturelles dont nous venons de parler. Mais très forte dans le bestiaire inconscient de chacun d'entre nous, ce qui ne compte assurément pas pour du beurre.
Les enlumineurs et les peintres ont fait tout leur possible pour assurer sa postérité et y ont réussi. C'est un vrai plaisir de contempler les images de la licorne et de ses congénères animaux d'un œil frais et ouvert au merveilleux -- ne jamais oublier le merveilleux, dit le libraire infime de province.

Licorne. Animal fabuleux, BNF éditions,
48 pages, 6,80 €



Aucun commentaire:

Publier un commentaire