dimanche 10 mai 2015

Guérir par la lecture

Hoai Huong Nguyen, L'Ombre douce,
Livre de Poche, 186 pages, 6,30
Si la lecture est un art en même temps qu'une thérapie, comme l'affirme Régine Detambel dans Les Livres prennent soin de nous, alors L'ombre douce est une lecture à conseiller d'urgence.
Quand il était paru en grand format en 2013, nous avions sélectionné ce roman de Hoai Huong Nguyen pour le Prix des Lecteurs A la Page.
Il ne l'avait pas alors emporté, ayant eu affaire à forte concurrence.* Mais il avait eu de nombreux avocats. 
Nous sommes en Indochine française, pendant la guerre avec les Français. Mai est infirmière. Elle soigne un soldat breton, Yann. Ils tombent amoureux et c'est l'amour contrarié et, sans doute, tragique (le librairie ne sera pas indiscret), que ce roman célèbre, tout du long.
Vous vous moquez, direz-vous au libraire : quoi d'original ? Rien, mais rien du tout, vous répondra-t-il ! 
Sauf que l'amour est l'un des grands thèmes de la littérature depuis qu'elle existe et que ce thème est ici servi par une rare délicatesse de sentiment. C'est cette délicatesse qui guide Hoai Huong Nguyen dans l'écriture de son récit, où affleure une poésie de la vie très émouvante.  
L'histoire, avec un grand H, n'est pas absente de ce roman. Ni de très fines descriptions des paysages vietnamiens, dans lesquels l'eau occupe une grande et belle place. Ce qui ne gâte rien. Allez-y voir : il s'agit du livre de poche de la semaine. Et plus.

* Cette année-là, Bernard Ollivier l'avait emporté avec Histoire de Rosa qui tint le monde dans sa main (Phébus).
Régine Detambel,
Les Livres prennent soin de nous,
Actes Sud, 165 pages, 16 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire